Libérer tout son potentiel grâce au Cheval

“La vie, c’est ça, un kaléidoscope de sentiments et de circonstances où ni la peine ni la joie ne durent une éternité ou une journée, où tout est perpétuel changement, où le regard est trompeur, où les désirs se dissimulent, où le bien et le mal vous poursuivent, où les gens vous déconcertent, où la chance vous trouve ou vous évite, et où les rêves se confondent, presque toujours, avec la réalité”

Elsa Punset

Mon parcours

D’aussi loin que je m’en souvienne, la vie a souvent rimé pour moi avec un sentiment de non appartenance, une sorte de décalage et un bon lot de croyances limitantes, de certitudes, et un mental en surchauffe prêt à chauffer, à s’adapter ou à se rebeller et à aller de l’avant, coûte que coûte.  

C’est avec cette énergie-là que j’ai donc abordé ma relation au monde, aux autres, à mes parents, à mes études, mes premiers jobs, jusqu’à mon mariage … 

C’est finalement dans le cadre de mon activité professionnelle dans le conseil, la consultance et le coaching que j’ai pu réapprendre à être moi avec authenticité. 

Oser être moi et prendre toute la mesure de ce que mon sentiment de décalage m’a permis de développer comme compétences-clés: une perception aigüe, détecter les failles, les dysfonctionnements, les enjeux cachés, poser la (trop) bonne question pour ensuite proposer quelque chose qui sort du lot.

Ce quelque chose, c’est une intégration de connaissances cognitives et également de ce que l’on peut nommer intelligence émotionnelle, intuition, empathie et hypersensibilité dans mon cas.

Je le faisais très bien au boulot, mais je m’étais au fil des ans complètement déconnectée de mes besoins, de qui j’étais au-delà de mon mental. 

Jusqu’il y a peu, j’avais fait le deuil d’avoir une vie épanouie au niveau privé. J’avais fait le choix de la résignation personnelle, tout en continuant à chercher un ailleurs, un autre chose dans le travail, les formations, la prise de responsabilités.

Mais ça, c’était avant d’avoir des enfants et de retourner aux chevaux. 

« Il n’y a pas de lumière sans ombre et pas de totalité psychique sans imperfection » Carl Gustav Jung 

Nous vivons dans l’illusion de la perfection, de la dualité, de la conviction profonde que nous devons être dans une attitude positive, ressentir de la joie en permanence, accéder au bonheur de manière lisse, sans heurts, sans remise en question fondamentale et évoluer de préférence dans des balises, des réponses toutes faites en oubliant bien vite qu’elles sont subjectives et par définition imparfaites.

Je ne vais pas vous refaire le mythe de la caverne, encore qu’on gagnerait du temps, de l’énergie et de l’argent à citer Platon dans une salle de réunion, sur les bancs de l’ecole primaire, lors d’un repas de famille ou dans une formation de manager …

On a beau se former et théoriser sur le management, la gestion d’équipe, le développement personnel, la communication, l’art des relations humaines et de la relation apaisée à soi ne s’apprend pas dans les livres (de recettes), ni en-dehors de qui nous sommes dans notre singularité et notre individualité profondes.

Avoir le courage d’être humain 

Renouer avec l’ensemble de nos potentiels, dans toutes les dimensions de notre être (cognitif, émotionnel, corporel, spirituel) est une condition essentielle à l’épanouissement individuel et collectif. 

Pour y parvenir, seule une approche suffisamment agile et intégrée pour pouvoir changer, tout en ne cherchant pas à devenir quelqu’un d’autre a pu me convaincre.

Cette approche fut pour moi celle de l’équi-coaching ou du coaching équin dans le cadre duquel la présence d’un cheval (libre ! Et non contraint) permet de refléter et donc de révéler une personne dans son entièreté, alors même qu’elle ne se rend pas précisément compte de ce qu’elle vit et de ce qui lui convient vraiment en-dehors de son mental, ses croyances et ses attentes. 

Where the magic happens

L’équi-coaching a sonné pour moi comme une possibilité de retourner à l’authentique et à l’essentiel pour moi d’abord et puis pour les personnes et les groupes que j’accompagne.

C’est un nouveau rapport au monde qui comme un kaléidoscope, permet avec une touche de magie de changer de perspective; de contempler une situation, une personne, dans son ombre et sa lumière simplement en en changeant l’angle de vision et en initiant un mouvement. Mouvement caractéristique du monde des émotions et du cœur et qui aide à trouver par soi-même les moyens de poursuivre des objectifs de manière authentique et alignée.

Les individus et les groupes reconnectent à leur humanité et à un mieux-être grâce au Cheval. 

Publié par Diana Van Oudenhoven

Fondatrice de Kaleid'HorseCoop // Équi-Coach, Coach holistique et systémique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :